Wiki Eugénie, la Grande Duchesse

Eugénie, la Grande Duchesse


Souveraine éclairée, femme de cour, maître diplomate et Princesse de sang, Eugénie fut une femme aux multiples visages. « Elle est née dans la pourpre et la soie, plus que toute autre, ma fille est faite pour gouverner.» ces quelques mots qui résonnent comme un écho prophétique, sont de la main de l’impératrice Electre Plector et sont tirés d’une longue lettre destinée à sa confidente, la duchesse d’Elkeion.

Naissance et Enfance

Bien qu’Hakagamon soit encore actuellement considéré comme le seul enfant légitime d’Akhéna, de nombreux historiens sont aujourd’hui convaincus que le père inconnu de la grande duchesse Eugénie n’est autre que le premier Empereur. Pour éviter tout scandale lié à cette naissance inattendue, les proches de l’Empereur auraient caché la naissance d’Eugénie au peuple impérial. Officiellement, la petite princesse ne fut adoptée qu’à l’âge de sept segments par le grand Empereur et fut élevée par sa mère, l’Impératrice, dans le luxe du palais impérial jusqu’à ses dix ans. Elle eut par la suite de nombreux précepteurs, dont le savant Karl van Falkenried, dont la renommée était certaine. L’influence de cet homme sur la princesse l’amena à entreprendre des études de philosophie à l’académie d’Akhénion. Diplômée, elle mit fin à ses études universitaires pour terminer sa formation de gouverneur auprès de son père.

Eugénie Gouverneur

Après la fin de sa formation, elle fut nommée gouverneur et, s’aidant des principes qu’elle avait appris durant ses études, elle mena une politique juste et très progressiste pour son époque. Elle fut ainsi très vite qualifiée de souveraine éclairée. Eugénie se maria au duc Hérald d’Elkeion, son ami d’enfance. Leur amour fut brisé rapidement puisque son mari fut tué deux segments plus tard lors des fameux attentats de Midgaril. Elle devint alors duchesse d’Elkeion. Le seul enfant qu’elle eut avec lui fut Néokor d’Elkeion, fondateur de la maison du même nom dont la lignée se perpétue encore aujourd’hui sous la bannière impériale. Quelques segments plus tard, elle fit la rencontre d’un des jeunes hommes les plus reconnus et admirés de son temps, le premier fils du grand amiral Samuaïl Kovahk, Michaïl Kovahk, dont elle tomba amoureuse. Ce dernier demanda sa main au premier jour où il s’installa et lui donna deux fils. Le premier enfant fut naturellement de la maison Kovahk-Akhénienne, le comte Yoseph d’Oriansk et la duchesse Euphémie. En SEG53, à la mort de son père Akhéna, elle déclara publiquement abdiquer. Elle vit désormais paisiblement dans la province de Synelle, loin des guerres.