Wiki Cardan

Cardan


Cardan est l'une des plus anciennes factions de la galaxie de l'Oeil. L'on a, en effet, retrouvé des indices archéologiques et paléographiques de son existence remontant jusqu'à l'Ère Hiérarque. Ces preuves sembleraient indiquer l’appartenance de la faction à la coalition ayant entraîné l'Ère des Royaumes par la chute de l'Empire Hiérarque, aux alentours de -1800. Chute que tous les auteurs et historiens, dont le célèbre Luzikan Volteplume, ont appelée ensuite « La Grande Catastrophe » (ce terme générique démontre l'ignorance dans laquelle nous sommes encore tenus aujourd'hui, malgré toutes les hypothèses avancées, quant à ce qui s'est réellement passé à cette époque).

L'Ère des Royaumes, de ce que nous avons pu en comprendre à travers les fragments d'information retrouvés, fut une période à la fois réductrice et fondatrice pour la Cardan que nous connaissons aujourd'hui. En effet, l'effondrement de l'Empire Hiérarque a entraîné une nécessaire autarcie pour la faction cardanienne, accompagnée d'un rejet viscéral de l'étranger ; cette opposition est sans doute explicable par le traumatisme subi lors de la Grande Catastrophe et des affrontements qui l'ont précédée. C'est également de cette période que datent les premiers ustensiles à vocation religieuse jamais trouvés dans les Cardamines. Ces différents objets vont devenir de plus en plus importants et omniprésents au fil du temps, et sont les témoins de l'implantation de plus en plus forte des dieux et de leurs cultes qui s'imposent de manière symptomatique dans la société cardanienne.

Cette expansion de la religion au sein de la faction se développe, comme vu auparavant, en parallèle d'un système autarcique très performant. Elle n'entretient en effet aucun lien avec les autres factions extérieures, même avec ses plus proches voisins, la Nerve et le Consortium Marchand, faisant appel, exceptionnellement, si elle en avait besoin, à quelques mercenaires et nomades qui ne demandaient aucune reconnaissance, si ce n'est pécuniaire, en échange de leurs services.

Cette période de reconstruction fut fort productive, tant au niveau économique que social, pour Cardan, et cela grâce à la poigne de fer de la famille Malmonde, dont les générations se succédèrent aux commandes du pays durant plusieurs strates et parvinrent à maintenir leur peuple dans le respect strict et révérent des dieux cardaniens. Cette mainmise de la dynastie à la tête de la faction participa au maintien, depuis le début de l'Ère Sombre, d'une période de paix, aussi bien civile que militaire. En effet, pouvoir placer toute chose sous l'égide d'un dieu dont ce serait le domaine de prédilection a permis aux Malmondes d'asseoir fermement leur pouvoir, notamment en se revendiquant d'élection divine. Cardan a ainsi traversé les strates, indifférente aux événements se déroulant autour d'elle.

Cependant, au début de l'Empire, la conjoncture va mettre en péril la paix au sein de la faction cardanienne, et un nouvel élément va venir bouleverser l'ordre établi : la reconnaissance par des fidèles de plus en plus nombreux de Magoth, homme politique et religieux fort considéré au sein de la communauté cardanienne, et rigoriste dans sa lecture des desseins divins, comme le Prophète,attendu par Cardan depuis la nuit des temps. L’unité qui faisait alors la force de la faction va peu à peu se déliter sous le poids des événements…