Wiki Le Grand Tribunal et les Grandes Purges

Le Grand Tribunal et les Grandes Purges


Après la défaite de Flammargon et la terrible bataille des Pleures qui ont ébranlé tout l'Empire, beaucoup commencent à croire au pouvoir des dieux Cardaniens et se convertissent dans une atmosphère paranoïaque. On pense Magoth capable de toujours sortir vainqueur. Les images des sanglants sacrifices des captifs impériaux à Baal'Kar ont fait le tour de la galaxie.

Ce qu'on appelle dorénavant le magothisme se répand comme une peste dans toute la galaxie. La secte cardanienne commet de nombreux attentats, dont celui de Midgaril, qui fit des milliers de morts et blessa grièvement l'Empereur lui-même.

Après la défaite des Pleures et la mort de Gaïus Plector, Akhéna décida de monter un Grand Tribunal inquisitorial pour purger son monde de cette hérésie. Le tribunal était composé de plusieurs juges sélectionnés pour leur sagesse et leurs connaissances aigües de ce type de procès où il fallait faire attention à ne pas condamner des innocents.

Après les attentats de Midgaril, de nombreuses protestations s'élèvent à l'égard du Tribunal impérial qui est jugé trop laxiste. Samuaïl Kovahk qui a perdu l'un de ses fils à cause des magothistes fait pression sur l'Empereur pour choisir lui-même les juges, et se voit obtenir ce privilège. Parmi eux, on retrouve Michaïl Kovahk, l'aîné de ses fils, et Dantès Crux, un cardanien pro-impérial qui déteste Magoth. Le Tribunal impérial est alors renommé pour l'occasion le Grand Tribunal. On assiste dès lors à de nombreuses exécutions sommaires. Le nombre de peines capitales atteint des chiffres jusque-là inimaginables. Des voix s'élèvent dans l'Empire contre la violence, et certains peuples vont même jusqu'à faire sécession. C'est le cas des Fluminériens qui finirent massacrés jusqu'au dernier.

Voyant la situation lui échapper, Akhéna décide de fermer le Grand Tribunal et d'abandonner la campagne sur les Cardamines.