Forum Roleplay Les Saturnales de Négore

Les Saturnales de Négore

Mandur

Une esclave apporta enfin le verre de jus de fruit que le comte lui avait demandé. Ce n’était pas trop tôt, le comte d’Asphaly n’en pouvait plus de cette chaleur et cette moiteur insupportable. Quand il repensait à sa lointaine ascendance Synellienne, cela lui faisait mal au cœur de voir sa famille dans des lieux aussi répugnants et indignes. Il répugnait cet endroit, aux relents fétides d’alcool et aux personnes dans des états d’ébriétés avancés.

Le Doge Bwat avait déclaré sept strates d’orgies monumentales afin de célébrer son accession au pouvoir. Chacune d’entre elle aurait en thème l’une des sept factions de l’univers connu et mettant en valeur des invités de marques venant des quatre coins de l’univers. Les permières festivités avaient été en l'honneur des mineurs et joailliers de la république Nervéenne, puis était venu les impitoyables guerriers de Khovakh et ainsi de suite.

Nous étions ce soir finalement à la dernière soirée de cette folle entreprise, « Enfin !» se dit le Comte, il n’en pouvait plus de ces célébrations éprouvantes. Il n’avait que faire de ces fêtes, simplement la politique se faisait et se défaisaient lors de tels évènements et tous les grands de cet univers se devaient de toujours assister aux grandes orgies de Négore.

Il balaya la salle de son regard perçant et pu constater toute l’étendue de la déchéance humaine. Il put voir Mandur et son acolyte Lodis en train de vider gaiement une barrique de vin , l’un la soulevant et l’autre la buvant à longue gorgée. Derrière l’estrade, il reconnut des membres impériaux et khovakhard en train de « s’occuper » des esclaves du service avec une sauvagerie dont seuls ces peuples guerriers pouvaient faire preuve. Il reconnut sa chère nièce, Lune verte, conseillère de Synelle, en train de s’expliquer avec une représentante de Cardan. « Je comprends votre philosophie, et elle est tout à fait acceptable d’un point de vue épistémologique, mais vous n’allez pas me convaincre de perdre ma liberté de penser, et les délectations des sens pour vous suivre dans votre délire masochiste et arriéré » dit-elle en prenant une longue inspiration sur le Nargilelektronik, lui délivrant directement une bouffée de fumée reposante dans ses poumons. Elle l’aperçu et lui sourit d’un air entendu et lui adressa un clin d’œil, ces soirées n’étaient pas non plus une partie de plaisir pour elle. Le comte se détendit en sirotant son sirop de Cardamone et regarda distraitement l’Autarque d’Aphéra, Buster, expliquer une de ses nouvelles théories scientifiques à la charmante grande prêtresse de Cardan, Nennya qui visiblement avait très envie d’être à des strates lumière de cet endroit. « Tu t’y prends mal, Autarque » se dit intérieurement Orion, et mû par son instinct échaudé par le jus de Cardamone décida d’aller sauver la jeune demoiselle. Soudain, un énorme cri retentit, et le temps sembla suspendu.

« Tu l’a tuée » hurla le chancelier Liador en brandissant son point en l’air. La salle se figea, l’énorme tension latente entre les factions, effacée par les beuveries et les drogues consommées par les invités se rétabli instantanément dans la salle. Bien évidemment la plupart des invités n’étaient déjà plus de ce monde et continuait leurs activités orgiaques à droite et à gauche, ce qui au final résultait en une situation risible qui manqua de peu de faire éclater de rire le comte : Le visage extrêmement sérieux du chancelier contrastait avec les bruits de boutoirs, d’orgasmes et de bière Nervienne coulant à flot.

Orion, plus rapide que tout le monde, sûrement car il ne consommait que du jus de fruit et ne fumait pas, se rendit immédiatement sur place pour voir ce qu’il en retournait. Au sol, gisait une esclave au teint mat, sa tête faisant un angle étrange avec le reste de son corps. Le chancelier lui tenait la main, ivre de fureur, un filet de bave lui coulant des lèvres. En face de lui, le Comte pu enfin distinguer l’ancien empereur, Kalach.

Kalach, ce nom avait fait autrefois trembler toute la galaxie avec son armée de Phénix obscurcissant les soleils. Il était maintenant entièrement nu, exhibant un corps musclé et un sexe sanglant et droit comme un glaive. Orion aperçu le regard brillant de sa nièce, tourné vers ces deux beaux hommes presque nu s'opposant dans un déluge de testostérone. Le dernier empereur adressa un sourire dédaigneux envers son adversaire.

« Cette esclave m’a manqué de respect mon cher chancelier, tu devrais savoir ce qu’il en coûte de manquer de respect aux héritiers d’Akhéna » murmura-t-il, menaçant

Le Comte se raidit immédiatement, il sentit immédiatement le danger qui guettait ici. Les politiques au sujet de l’esclavage différaient fortement suivant les peuples : L’Empire, Khovakh et la Nerve y était très favorable, les uns violant volontiers, les autres les utilisant dans leurs mines. Synelle et Aphéra, en revanche, y étaient farouchement opposée. Cardan était dans une situation un peu particulière car ils utilisaient eux-mêmes massivement des esclaves mais, les esclaves sexuels cardaniens étaient réputés dans toute la galaxie pour leur « dévouement » envers leurs maitres et leur abnégation, ce qui faisait du peuple de Cardan une cible de choix pour les esclavagistes. Enfin, pour Négore, les esclaves représentaient une bonne manière de s’enrichir sur le dos d’autrui, et tout ce qui est bon pour s’enrichir est bon pour ces marchands peu scrupuleux.

« Tu le paieras Kalach, crois-moi, cette femme n’était pas une esclave pauvre fou ! C’est juste le bras droit de notre conseillère Amo et la gestionnaire des plaisirs variés de Synelle! Tu viens de tuer l’une des personnes les plus chères d’un des membres de notre gouvernement ! » Lui hurla Liador, se redressant de toute sa taille et écrasant Kalach par sa prestance. Immédiatement, une jeune et très belle jeune fille se précipita en hurlant et en pleurant auprès de la femme étendue par terre. Le comte reconnu immédiatement Falballa dites l’amante noire, réputée dans toute la galaxie pour sa grande beauté et ses caves aménagées. A travers ses larmes elle asséna d'un voix froide à Kalach : " Tu as tué l'amour d'Amo, jamais elle ne te le pardonnera ! Elle te pourchassera à travers les galaxies pour laver cet affront ! Tremble Kalach!"

Orion sourcilla alors, Amo et la femme assassinée étaient donc amantes, voilà qui expliquait beaucoup de choses pour leur manque d'intérêt pour sa personne ! Rapidement, son esprit mercantile se mit à travailler intensément, le temps eu l'impression de se dilater et son esprit ne faisait plus que des calculs de probabilités et de marges. Enfin, il la trouva, l'idée qui lui permettrait gagner de grandes sommes d'argent très rapidement: Le prochain hit sur le réseau Holoporn™ s'appellerait donc "deux amantes pour un (gros) Phénix" et mettrait en scène les deux femmes parmi les plus belles de la galaxie dans leur tragédie.

Soudain, une voix rauque tira le comte de ses rêveries, « Nous peur pas connaitre, moi casser toi ! » hurla alors un géant se redressant de toute sa stature derrière Kalach. Orion reconnu VieuxLoup, les traits déformé par la Cardamone, cette drogue sacrée qui ne devaient être que délivrée par la main d’une cardamine et produite par les sœurs de Cardan.

Cela ne sentait vraiment pas bon, le Comte se mit à réfléchir à toute vitesse, il fallait trouver une solution pour dénouer le conflit ou cette rixe de bar allait dégénérer rapidement en un affrontement sanglant qui ferait des milliards de victimes, et plus important dans l’immédiat, mettrait le doge en pétard pour les décennies à venir. Il fallait absolument trouver une bonne solution, et cela rapidement.

Soudain, il vit deux personnages se rapprocher du coin de l’œil, et ce qu’il vit le sidéra :

Les deux joyeux lurons Mandur et Lodis ayant fini leur barrique de vin, avaient cru bon de vouloir détendre l’atmosphère en relançant l’orgie générale. Ils arrivaient donc maintenant avec deux énormes bruleurs géants éjectant une grande fumée âpre dans la salle. Le Comte huma, et, avant de reconnaitre l’odeur, entendit un autre cri résonner :

« CES CHIENS BRULENT LA CARDAMONE ! »

Nos deux joyeux satyres s’arrêtèrent immédiatement, les traits figés, sans comprendre quel était le problème à vouloir faire un immense aquarium dans cette pièce. Le Comte fût tétanisé par tant de stupidité, brûler la drogue sacré des cardamines ! Ces imbéciles avaient cru bon de transformer l’orgie en aquarium géant ! Il fallait en avoir l’idée quand même ! Les deux compères avaient probablement dû consommer plus de bière et de drogue que de raison.

Une dizaine de furies cardamines ivres de fureurs se jetèrent immédiatement sur les deux malheureux. Et ce fut le début de la fin. A travers l’âpre fumée, le Comte pu voir les marchands et leurs esclaves charger les intégristes de Cardan et s’engager dans une lutte acharnée, les femmes Syns se ruer sauvagement sur les membres de l’empire tel d’antiques Walkyries, plus loin les Sardakaurs impériaux tenaient les hommes Syns en respect à grands coup de moulinets. Dans tout ce tumulte, les autres factions, loin de rester neutres, semblaient au contraire prendre plaisir à distribuer de grands coups de poings sur des belligérants au hasard. Il entendit la voix du guerrier SFM retentir au-dessus du tumulte :

« YEAH LES GARS, UNE BASTON ! »

Le Comte sentit sa tête lourde, il était fatigué et la drogue commençait à faire effet… Il ferma les yeux longuement. Lentement, il se sépara de sa toge, se mettant au milieu du tumulte de la salle en pagne pour ne pas gêner ses mouvements. Soudain, il afficha un sourire entendu et ouvrit lentement les yeux, des yeux rouges vifs,

« Voilà, maintenant on va pouvoir s’amuser » dit-il en se jetant dans la mêlée

édité le 15.04.2015, 23:31

édité le 16.04.2015, 9:05

Mandur, 15 avr. 2015, 22h58

Mandur

Je remercie énormément Négore et Luneverte pour le soutien et les idées qui m'ont permit de réaliser ce texte :)

Mandur, 15 avr. 2015, 23h01

Mr3pic

LV n'est pas conseillère officiellement.

Et j'ai pas aimé, j'vois pas mon nom

Mr3pic, 15 avr. 2015, 23h14

Mandur

Dans mon Coeur elle l'est toujours ;)

édité le 15.04.2015, 23:17

Mandur, 15 avr. 2015, 23h15

ChickenStorm

Elle (LV) est ambassadrice

sinon super texte mandur

PS: j'ai pas vu mon nom non plus

édité le 15.04.2015, 23:18

ChickenStorm modo, 15 avr. 2015, 23h17

Mandur

Edit: j'enlève ma réponse, parce que je trouve quand meme la réponse de LV vachement plus marrante que la mienne :D

édité le 15.04.2015, 23:20

Mandur, 15 avr. 2015, 23h19

luneverte

Ben si mais tu es encore entrain de parlementer avec la sécurité pour rentrer dans le bâtiment... Fallait pas insulter les gars de l'entrée !!!

luneverte modo, 15 avr. 2015, 23h19

ChickenStorm

c'est eux qui n'ont pas voulu laissé entrée soit disant que j’étais pas assez cuit :(

ChickenStorm modo, 15 avr. 2015, 23h21

Mr3pic

Ah pour les insultes c'était moi... mais puisqu'on était tout les deux bah... hihihihi

Mr3pic, 15 avr. 2015, 23h30

Anonyme

oula fume dure ici :-) j'aime bien l'effort d’écriture même si c'est dommage que l'empire passe encore pour les méchants

bravo et merci

Anonyme bannis, 15 avr. 2015, 23h35

Amovendistino

Et bien heu... moi j'y suis mais je ne comprends pas bien pourquoi ? Sinon, c'est un joli pavé

Amovendistino, 16 avr. 2015, 0h11

Répondre

Se connecterou Créer un compte

Vous devez être connecté pour poster un message