Forum Roleplay The Asylam-Bar V (Rp ouvert) - La Croisée des Destinées

 The Asylam-Bar V (Rp ouvert) - La Croisée des Destinées

Falmala

Ce RP est totalement ouvert et libre, même pour ceux qui n'ont jamais fait de RP. Respectez simplement chaque participant.


L'Asylam-Bar est un lieu convivial intergalactique et inter faction, qui réuni les gouverneurs de tous les horizons. Cet établissement aux aspects assez neutres, donne une sensation de bien être et de sécurité. Sur sa devanture il n'y a aucune couleur de faction; uniquement son enseigne.

enseigne

L’intérieur est fait de bois divers qui est habillé de tentures brodées de scènes intergalactiques. De larges et gros fauteuils vous invitent à venir prendre un repos bien mérité. Un grand bar avec de hauts tabourets qui semblent très confortables, vous appel à venir commander une boisson. Dans le fond de du bar, il y à une table de billard ainsi qu'un jeu de fléchettes, qui permettent de régler les différents à coups de points au lieu de poing.

Venez tous boire un verre et partagez vos récits, frustrations et découvertes avec d'autres personnes. Le barman est une bonne oreille et il saura vous écouter.


Falmala, 7 mai 2017, 11h00

Hrytunaw

Recherche et désespoir

Rentrant dans le bar, suspendant mon manteau humide à une patère de l'entrée, j'arrive devant le comptoir.

  • Un wkisky sec, non plutôt un double ! J'en ai bien besoin. Avec cette pluie et avec les problèmes sur ma planète je ne m'en sort plus.

je lève mon verre et prend un cul-sec avant de reprendre ma plainte

  • un autre, et puis ces chercheurs, ces satanés chercheurs, nom d'un caribou, excusez moi pour ce blasphème, ne savent même pas quoi chercher. Comme l'a dit le général de la perche "Des chercheurs qui cherchent on en trouve, mais des chercheurs qui trouvent on en cherche", je peux même pas recycler mes déchets à cause d'eux. Et puis la convention de Synelle interdit les tortures sur les chercheurs ... je suis un peu bloqué vous voyez

Hrytunaw, 7 juin 2017, 14h03

SS O'Higgins

O'Higgins entra peu après Hrytu. Laissant sa gabardine sur la même patère et viens le rejoindre au comptoir

-Deux Whiskys secs, un pour moi et l'autre pour mon ami. Nous trinquons et vidons nos verre cul-sec Salut Hrytu, encore à raler sur tes chercheurs. Figure toi que les miens trouve mais pas ce qu'on cherche, c'est à regretter la fameuse Convention. Reprend donc un whisky et mets le sur ma note

SS O'Higgins, 7 juin 2017, 21h28

Hrytunaw

tape sur l'épaule en remerciement

  • Fallait pas ... hic ... fallait pas ! trop longtemps que je n'ai pas bu. Je ne tiens plus du tout. Ces chercheurs ils trouvent oui ... mais que trouvent-ils ? rien d'intéressant ... toujours pas ... je dois forcer les miracles et comme la torture est interdite ... J'en suis même venu à penser à une telle extrémité. J'ai en plus des histoire de cave à mon actif ... pas très propres. C'est de là que viennent les traces d'asphalte sur mon visage. C'est appréciable de boire avec un bon camarade comme celui ci !

Hrytunaw, 7 juin 2017, 22h58

jajard

jajard pénétrait dans ce bar pour la première fois.

Ces descendants lui en avait beaucoup dit. On lui avait raconté les exploits et mésaventures d'un certain Sikarep, illustre membre de l'histoire de la Marche. Que dans ce lieu s'était organisé l'une des fêtes les plus fastueuses de l'histoire d'Asylamba. Que des d'orgies divines d'alcool s'y perpétuaient régulièrement et de nombreuses autres histoires... . Mais tout ceci ne devait être que légende (mais certainement pas pour ce qui était de l'alcool au vue de la clientèle clairsemée déjà éméchée).

Malgré tout, piqué par ma curiosité, j'avais décidé de prendre mon plus beau pégase et de venir observer de mes propres yeux cette illustre enseigne qui avait perduré à travers les strates d'Asylamba.

Mon pégase dans sa robe violette, luisant encore du sang des sacrifices perpétués avant mon départ était resplendissant. J'espérais rapidement pouvoir changer de vaisseaux mais celui-ci me convenait très bien: mon peuple ne me l'avait-il pas payé de sa sueur et de son sang ? Une image me revenaient de mon départ et me réchauffait le coeur: ces nombreuses immolations sur le tarmac pour fêter le premier voyage de leur maître et lui souhaiter un bon retour. Arhiman ne méritait pas moins...

Je décidais de m’installer dans un coin du bar et de profiter d'un large fauteuil qui semblaient ne plus avoir d'age mais confortable. M’imprégner de l'atmosphère et écouter les conversations de la clientèle me suffisait largement. Je n'avais de toute façon pas d'argent. Les relèves s'enchainaient et les crédits ne rentraient plus. Cela lui posait bien des problèmes car sa mission était d'apporter la lumière d'Arhiman sur d'autres planètes. On parlait d'un bug dans le système stellaire. Mais jajard n'y croyait pas. Cela devait venir de la foi de son peuple dans les dieux de la Marche de Cardan. Certains devait encore douter de son feu et de sa force...

Je décidais de rester assis là et de méditer sur les différents rites que je pourrais mettre en place afin de retourner cette situation...

édité le 08.06.2017, 13:49

édité le 09.06.2017, 8:55

jajard, 8 juin 2017, 13h15

SIKA PROD

HRP: bravo jajard et merci pour ce report de bug fort élégant et bienveillant (Toute l'équipe a bien besoin d'un peu de bienveillance pour tenir le cap!)

SIKA PROD, 8 juin 2017, 18h04

SIKA PROD

PAAAAAAMMMMMMMMM

Un grand coup de pied dans le sas principal qui ne voulait pas s'ouvrir suffit à déclencher, non seulement le système du portique, mais aussi l'alarme du bar.

TUUUUTUTE TUUUUTUTE TUUUUTUTE TUUUUTUTE TUUUUTUTE TUUUUTUTE TUUUUTUTE TUUUUTUTE TUUUUTUTE TUUUUTUTE

Un vacarme assourdissant emplit soudainement le lieu, alors qu'un individu patibulaire et fort en colère, entrait en se démenant avec les battants de l'établissement.

- Bordel des Dieux, Olaka, donnez moi la force de ne pas tout démonter dans ce trou à rats. Nom des Dieux, par Ahriman, purifiez-moi d'un grand coup de votre feu le responsable de ce sas digne d'une trappe à vermines!

L'homme, un Cardanite, portant fièrement les couleurs de la Confrérie d'Ahriman, s'approcha d'un pas décidé vers le bar et y tapa fortement, trois fois, du plat de sa main.

Une main sur laquelle, tout individu, bien renseigné aurait vite reconnu une chevalière portant l'emblème Magothiste.

- A boire !!!! hurla-t'il et faites taire cette alarme de malheur, bandes d'incapables!

édité le 09.06.2017, 10:27

SIKA PROD, 8 juin 2017, 18h17

Tekkeitsertok

Derrière O'Higgins et Hrytu, une jeune femme demanda

-trois Whiskys secs s'il vous plait

C’était Ysolande Tekkeitsertok, portrait craché de son grand père Wandrille. Elle était très jeune, dans la vingtaine avec des cheveux bruns arrivant à son cou.

-Je ne vous savez pas ici messieurs. Les scientifiques sont toujours beaucoup trop imbus de leur personne, c’est pour cela qu’ils ne font pas toujours ce qu’on leur demande. Mais bon, on peut toujours régler ça à coup de bons verres !

édité le 08.06.2017, 18:54

Tekkeitsertok, 8 juin 2017, 18h52

jajard

Alors que jajard ruminait, seul, sur ses problèmes de crédits et les nouveaux rites et sacrifices qu'il pourrait insaturait sur sa planète mère, son visiocom lui indiquait que des offrandes lui avait été offertes par des membres de la grande confrérie de la Marche. Il pouvait enfin partir coloniser une nouvelle planète et apporter à ce peuple rebelle, la seule voix qui devrait être entendue dans cette partie de la galaxie, celle d'Arhiman, le seul et l'unique. Néanmoins ses problèmes de crédits n'étaient pas résolus. Il ne pourrait pas continuer à poursuivre l'expansion de son territoire et apporter aux peuples ignorants la foi en nos dieux et le plaisir des sacrifices...

Malgré ces malheurs, son peuple continuait les actes de dévotion : ses chercheurs bien que non rémunérés apportaient des niveaux de technologies jamais vu dans la galaxie à ce niveau (de nombreux secteurs alignaient des niveaux supérieurs à 7). Il faut dire que ceux-ci étaient reclus, enfermés dans leur université et travaillaient sans jamais s’arrêter. La privation du sommeil, du repas et de toute hygiène de vie avait rendu ce lieu intouchable et fétide. Les universitaires privés de leurs besoin physiologiques entraient en transe et travaillaient jusqu'à leur mort. L'abnégation et le renoncement était de toute manière dans les gênes de son peuple. Cela réchauffait le cœur de jajard et sa foi en Arhiman. A son retour il devra organiser une grande fête et il sait que son peuple sera prêt à donner de son sang pour cela.

Alors que son visiocom lui indiqua que des recycleurs était en route et qu'ils ramèneraient certainement quelques crédits, un homme de sa confrérie entra dans le bar. Son entré le réveilla de ses songes : l'alarme était assourdissante. Cela ne sembla pas déranger les quelques clients du bar qui enchainaient les verres de whisky. Une jeune femme avait également fait son apparition. Bien que ressemblant à un garçon manqué, elle était très belle. Jajard aimé être entouré de la gente féminine. Cela lui rappelait son palais et les femmes de son peuples qui était prêtes à toutes sorte de rites sexuels.

Alors que l'homme hurlait d'éteindre l'alarme, jajard remarqua sa chevalière. Elle était démesurée et ceux-ci pour que l'on remarque bien son emblème, celui des magothistes, quelle surprise pour jajard ! Ses descendants lui avait parlé de ce peuple qui avait fait scission avec la Marche. Un cardanite avec un emblème magothiste! ce courant existait donc toujours...

édité le 09.06.2017, 11:55

jajard, 9 juin 2017, 11h37

jajard

Le message a été modéré

jajard, 9 juin 2017, 11h38

Falmala

Une femme à la démarche chaloupée se rapprocha du client impatient. Elle faisait signe a l'un des garde d'arrêter les hurlement de l'alarme. Elle était habillée proprement d'un pantalon en cure souple et un bustier finement décoré. Ses cheveux coiffés en bataille lui encadrait le visage. Elle observa le client, plissa les yeux et le se pencha pour le regarder

  • Dis donc mon bon Monsieur, faudrait peut-être songer a rester poli quand on a soif.

Elle plissa un peu plus les yeux et l observa de plus près encore

  • J'les connais moi, les gars dans ton genre....

elle se redressa de toute sa hauteur

  • Ils se croient tout permis ici ... Vous avez les manières d'un mufle .... si vous ne changez pas de comportement vous pourrez mourir de soif sur votre siège et je n'en aurais cure.

Elle fit signe au barman d'approcher. Il était énorme et bâti comme une armoire a glace

  • Si ce bon monsieur est encore désagréable, ne le servez pas ... et s'il fait quoi que ce soit contre les filles vous le mettez dehors.

elle se tourna a nouveau vers le client

  • Et maintenant vous allez apprendre a être poli ...

Elle fit demi tour et s'éloigna de quelques pas avant de se retourner encore pour l'observer. Il lui rappelait quelqu'un ... une vieille histoire qu'on avait du lui raconter

Falmala, 9 juin 2017, 15h06

SIKA PROD

L'homme s'assagit et tapait un brin nerveusement des doigts sur le bar.

- Je m'en vais être poli et le dire de manière forte courtoise. l'individu se concentrait de toutes ses forces pour être aimable.

- Barman, tel que demandé par la Gente Femelle, ci-présente, puis-je, s'il plaît aux Dieux, vous ordonner de me servir un alcool de foin?

édité le 10.06.2017, 7:57

SIKA PROD, 9 juin 2017, 17h05

Falmala

Le Barman quelque peu bourru le regarda de haut en bas. Il poussa un petit grognement et parti chercher un verre sur l'étagère qu'il essuya rapidement et servit une bonne rasade d'alcool

  • La prochaine fois évitez juste d'ordonné. Mais vous avez été poli malgré tout. A votre santé M'sieur.

Falmala, 11 juin 2017, 19h07

SIKA PROD

BUUUURRRRP... Un autre, femelle Aubergine!

édité le 24.06.2017, 23:36

SIKA PROD, 24 juin 2017, 21h05

Répondre

Se connecterou Créer un compte

Vous devez être connecté pour poster un message