Forum Roleplay RP Commun de la Révolution Cardanienne

 RP Commun de la Révolution Cardanienne

SIKA PROD

L'histoire commence en 350, l'Empire se remet de sa guerre civile.

Et dès le 5 octobre (pré-inscription ici), c'est à vous de continuer l'histoire ici ou d'allez à la rencontre des autres personnages à l'Asylam-Bar. RP libre, tous les débutants sont bienvenus et encouragés à tenter l'expérience.

Respectez les autres, ne tuez pas, dans vos RPs, un autre joueur, un des leurs officiers ou ne faites pas la conquête d'une de leurs planètes ici, à moins que vous l'ayez réellement fait In Game.

Background de l'histoire

En SEG350, L'Empire affaibli par la Ligue et par les attaques incessantes des fidèles de Cardan, il recentre sa politique sur l'intérieur et l'amélioration de son administration.

Les extrémistes de Cardan, forts de leur victoire contre les forces impériales et contre la Nouvelle-Nerve, leur voisin un peu trop turbulent, sont devenus une puissance visible à l'échelle de la galaxie. Mais ce nouveau pouvoir attise les convoitises et la guerre civile menace. Le Culte Magothique, sorte de secte extrémiste, a mis le feu aux poudres. Suit une rébellion de ceux que l'on appelle les Néo-humanistes, beaucoup plus modérés. De plus, certaines anciennes maisons Impériales en profitent pour se soulever et faire rentrer Cardan dans le droit chemin : celui de l'Empire.

De son côté, la Ligue Seldarine doit continuer à être sur ses gardes : ses territoires ne sont pas sûrs.

A vos claviers pour la suite

édité le 30.09.2016, 13:10

SIKA PROD, 26 sept. 2016, 17h46

SIKA PROD

En SEG346, la Révolution Cardanienne n'a pas encore commencé, mais les événements actuels contribuent à sa genèse.

Les tensions atteignent leur paroxysme avec le coup d'état réussi de sikarep II.

Son groupuscule de conservateurs et de rigoristes, obnubilés par les paroles de Magoth tentent de prendre le pouvoir sur les désaccords entre les différents groupes de pensées et de croyances émergeant au sein des fidèles de la Marche de Cardan.

édité le 30.09.2016, 20:23

SIKA PROD, 30 sept. 2016, 13h13

SIKA PROD

En SEG348, la Révolution Cardanienne n'a toujours pas encore commencé, mais les événements actuels continuent à contribuer à sa genèse.

sikarep II, à la tête de Cardan avec son petit groupe, continue de prêcher la parole de Magoth lors de leurs cultes et de convaincre leurs frères et soeurs Cardanites.

N'étant pas satisfait de leurs victoires précédentes sur les Séldares et les Nérvéens, sikarep ordonne la Purification de l'Empire.

La Guerre Sainte contre l'Empire est déclarée. Les fidèles de Cardan, selon Magoth, les sauveront par le feu Purificateur d'Ahriman.

Des voix discordantes émergent, de nouveaux modérés et humanistes. Ils ont tenté de convaincre sikarep de maintenir l'alliance. Ces nouveaux venus croient que la paix peut sauver l'univers. Une utopie selon sikarep.

D'autres ne croient pas aux promesses de sikarep et aux paroles de Magoth, ils réfutent même la légitimité de Magoth en tant que Prophète.

sikarep II, vieillissant, offre son fils sikarep III à son peuple, qu'il espère capable de mener son groupuscule à la victoire finale.

édité le 02.10.2016, 9:11

SIKA PROD, 2 oct. 2016, 9h05

SIKA PROD

Les désaccords internes tournaient en luttes intestines, les pro-Magoths ne juraient que par sikarep II.

Les modérés tergiversaient pour obtenir un paix durable où toutes les âmes charitables retrouveraient leur place et leur dignité.

Alors que les Cardanites, derrières soeur Alecto, la seule Guide qu'ils reconnaissaient, tentaient le toute pour le toute, afin de reprendre le pouvoir à sikarep II.

SIKA PROD, 2 oct. 2016, 21h17

SIKA PROD

La révolte Sédarine s'achève, Cardan se divise et sikarep II se meurt. Il passe le flambeau à son fils, sikarep III. Saura-t'il mener le destin des Magothistes ?

SIKA PROD, 3 oct. 2016, 16h36

SIKA PROD

SEG359 REL14, troisième strate

Les Segments s'égrainaient, SIKAREP III ne voyait pas le temps passer, il s'écoulait à la vitesse de la lumière. La période actuelle était calme, les frères Cardanites s'étaient entre-déchirés, mais de nouvelles factions en étaient nées.

SIKAREP III fût sortit de ses intenses réflexions, lorsqu'un visiteur fût annoncé.

Bonjour SIKAREP III ! s'exclama SIKAREP III

Bonjour Maître SIKAREP III répondit le visiteur

Comment allez-vous, vous êtes-vous montré en publique?

Oui, selon vos desiderati mon Maître

Les Magothistes, vous ont-ils accepté, les héritiques et la vermine, vous ont-ils considéré comme le fils de sikarep II ?

Avez-vous traîné à l'Asylambar, comme convenu ?

Les questions fusaient, tel un interrogatoire, le visiteur ne cessait de répondre par l'affirmative, avec respect, mais sans crainte.

Tout c'est passé comme prévu, je suis le visage de SIKAREP III

Bien, vous m'en voyez ravi et fort satisfait. Vous avez bien droit à un repos amplement mérité et à ma reconnaissance éternelle, mais passons dans mon bureau.

Je n'oserais voler la politesse à... tenta le visiteur

Que nenni, je vous en prie, passez devant moi dit SIKAREP III en s'écartant

Le visiteur fit deux pas, lorsque deux mains fines se posèrent sur sa nuque, engagèrent une rotation à 180 degrés gauche, rapide, précise, quasi-chirurgicale.

CRRRAAAAC!

Le visiteur s'effondra, n'avait pas souffert, ce qui aurait été injuste. SIKAREP III n'étant pas insatisfait de ses services, mais son visiteur connaissait son visage. Il ne pouvait pas prendre le risque d'être reconnu. Les conséquences seraient dramatiques.

SIKAREP III bippa ses officiers pour qu'ils viennent débarrasser le corps. Une occasion supplémentaire pour se faire respecter par ses troupes. Son père le lui avait longuement répété, il sera difficile de se faire respecter par ses hommes, mais SIKAREP III devaient régner par la terreur.

SIKAREP III griffonna encore quelque chose sur sa tablethaloscrip

======================

A ne pas oublier!

envoyer mot condoléances

veuve + orphelins

======================

édité le 14.10.2016, 15:17

SIKA PROD, 14 oct. 2016, 15h02

SIKA PROD

SEG380 REL16, troisième strate

SIKAREP III, encore dans l'anonymat, est traqué par ses détracteurs. Pour l'instant, encore à l'abri au sein du Culte, nul dérangé par un gouvernement encore emmené par le Grand Dignitaire Jj22.

SIKAREP III se débarrasse des curieux qui pourraient révéler sa véritable identité et son plan...

SIKA PROD, 4 nov. 2016, 15h55

SIKA PROD

SEG395 REL0, troisième strate

Mes enfants Magothistes, mes frères Cardanites, mes Cousins Néo-humanistes et mes amis Seldares,

Ce soir est un grand jour pour nous tous!

La Ligue, les Neo-humanistes, la Marche de Cardan et le Culte se sont réunis. Ce soir, les impérialistes hérétiques ont essuié les premières salves de notre alliance divine.

La Révolution Cardanienne est terminée, nous nous sommes enfin retrouvé et nous pourrons ramener la Grande Eglise de la Marche à sa place centrale dans l'Univers avec l'aide de nos amis Commerçants les Seldares!

Mon père m'a légué son héritage, il avait quitté l'Eglise de Cardan, avec son petit groupe de fidèles à Magoth, il y a fort longtemps... Oui, sikarep II, mon père, m'a légué, à moi, SIKAREP III, un héritage lourd de responsabilités et lourd de conséquences, il m'avait prévenu, je serais maudit, maudit par les hérétiques impérialistes que j'exècre au plus haut point!

J'ai dû me cacher sous l'anagramme de "Kumites Praedial", mais faites le compte, c'est bien moi, SIKAREP LE MAUDIT! Sous mon règne, les Magothistes retrouveront leur renommée, nous serons bientôt craints et offensifs!

Qu'Ahriman nous unisse! Que Karn accompagne nos guerriers! Que Marnoka fasse tourner nos chantiers! Qu'Olaka nous conseille dans cette longue et difficile guerre! Que Gothran nous aide à reconstruire les routes commerciales que nous allons perdre! Que Magoth nous montre le chemin vers la réunification!

SIKAREP III

édité le 19.11.2016, 0:12

SIKA PROD, 19 nov. 2016, 0h07

SIKA PROD

SEG398 REL14, troisième strate

La révolution Cardanienne s'est achevée. Nos cousins les Néos, représentés par le Sénéchal Tomnos, nos frères Cardanites, représentés par le Guide Suprême Tnoiseagogo, et les Séldares, représentés par la Chancelière Raven Styx, se sont joints au complot des Magothistes!

Le Culte Magothique, désormais dirigé par le Grand Dignitaire Kumites Praedial, se forgeaient enfin sa réputation de guerriers craints et offensifs.

Kumi, comme l'appelaient ses disciples, avait enfin révélé son identité aux membres de sa faction. Bien que beaucoup s'en doutaient, la surprise fut de taille... SIKAREP III était de retour et son désir, comme ses ancêtres, d'emmener ses enfants à la guerre contre les hérétiques, était enfin concrétisé!

SIKA PROD, 22 nov. 2016, 16h09

SIKA PROD

SEG417 REL8, quatrième strate

L'opération "Choc aux Las" avait débuté durant la nuit.

Les Magothistes étaient descendus dans les territoires sud des impérialistes. Enchaînant pillages après pillages dans le 11, conquérant les plus grands guerriers Impérialistes, les Princes Usain Drew, Drakehinst et Kaiiros.

Pendant que les officiers de SIKAREP III s'acharnèrent et pourchassèrent le Prince Kikob jusque dans ses retranchements aux fins fonds du secteur 12. Les guerriers de la Chancelière de la Ligue et du Primat des Néo-humanistes s'étaient chargés de faire quelques diversions sur d'autres fronts.

Les fossoyeurs Magothistes déclenchèrent les foudres de la Princesse Lili, qui lança ses hauts-gradés à leur poursuite! Les fossoyeurs ramenèrent des milliers de PEVS et des millions de resources en secteurs Magothistes. Malheureusement, les troupes se fatiguèrent et furent quasiment décimées par la Princesse Lili. Mais cela était sans compter l'astuce et l'espièglerie de SIKAREP III.

SIKAREP III reprit tout à zéro dans le 12, formant des 3ème Classes, au gré même des combats. Sautant d'une planète à l'autre pour échapper au Contre-Amiral Jensine et engrangeant des dizaines de pillages et de multiples conquêtes, ses flottes reprenait des forces.

Au petit matin du Segment 419, un jeunes officier, devenu Lieutenant entre-temps, fit faillir le Contre-Amiral, et écrasait ses troupes de croiseurs!

Les petits officiers devenus haut-gradés, les combats continuent encore à ce segment. Entre-temps, la grande armée de SIKAREP III régnait sur l'Univers, mais encore jusqu'à quand?

édité le 13.12.2016, 11:35

SIKA PROD, 13 déc. 2016, 9h08

Tylah / Sherilyn / Jayden

Le matin du Segment 423, le Préfet Dayron McKay s'éveilla sur la planète Torseur, comme à son habitude de bonne heure. Sa première pensée fut pour Koloss, cette petite planète du secteur 17, tombée aux mains malveillantes des Seldarins et qu'il avait reconquise seulement quelques relèves auparavant. C'était une petite base militaire, qui n'était pas encore très défendue ; les flottes appelées en renfort étaient parties des secteurs mères mais n'arriveraient pas sur place avant plusieurs relèves.

Pris d'un mauvais pressentiment, il se rua pour consulter les radars. Immédiatement, son cœur se mit à battre plus fort dans sa poitrine. Sur l'écran, il vit clairement deux grosses flottes qui venaient droit sur Koloss. Jamais le jeune colonel présent sur place ne pourrait faire face à une telle attaque. Dayron McKay réfléchissait mais aucune des possibilités qu'il entrevoyait se semblait pouvoir sauver la situation. Apparurent alors sur l'écran radar 3 flottes supplémentaires qui fonçaient également sur Koloss. La solution lui sembla soudain évidente. Il activa le transpondeur et entra en communication avec le colonel Zerkua resté sur Koloss. La voix de celui-ci était tremblante indiquant son inquiétude quant à la suite des événements, mais il semblait malgré tout suffisamment maître de lui pour accomplir à la perfection la tâche qui lui était demandée. Ainsi, il détruisit trois des plateformes de lancement de flottes sur les cinq que comptait Koloss avant de quitter sans plus tarder la planète qui allait être à nouveau envahie.

Pendant que Zerkua s'envolait vers la base la plus proche, Dayron sonna l'alerte, demandant à quatre officiers parmi les meilleurs, les commandants Rimark, Usain Drew, Atansion Jarive et le contre-amiral Hakuna Matata de se préparer immédiatement à reprendre Koloss dès l'arrivée de Zerkua en zone de sécurité. Les quatre officiers quittèrent la planète Torseur, avec chacun une flotte rutilante, bien avant que les flottes de Basse, car c'était bien lui qui attaquait, n'arrivent sur Koloss. Basse était coutumier des attaques dans le secteur. L'expérience de ses nombreux officiers faisait de lui un guerrier craint par delà les frontières. Dayron eut un moment de doute : Avait-il eu raison d'envoyer des officiers aussi peu expérimentés au combat ? Peu avant leur arrivée sur Koloss, Dayron activa le module d'espionnage : comme il l'avait espéré, les deux premiers officiers de Basse, occupaient les deux plateformes de lancement, et il pu observer que les trois autres, arrivés plus tardivement, avaient laissé leur flotte en hangar et faute de place en orbite, prenaient quelques verres au mess des officiers, tout en attendant les ordres de Basse.

Les combats furent sans pitié. Rimark et Usain Drew pour qui la mission consistait en l'attaque de l'orbite haute de Koloss bombardèrent le Vice-Amiral Snowball. Rimark fut mortellement touché, mais Usain Drew put repartir sans gros dommage vers Torseur. Atansion Jarive périt lors de l'attaque du Vice-Amiral Sépharine mais le contre-amiral Hakuna Matata l'acheva. Hakuna Matata sortit de son phénix et se précipita au mess des officiers où il trouva les trois contre-amiraux Vivaldi, Livres Sterling et le troisième dont il ne comprit pas le nom, pas mal éméchés qui se rendirent sans faire de difficultés. En quelques mots par transpondeur, Dayron McKay ordonna la reconstruction des trois plateformes en orbite que Zerkua avait détruites avant de partir, et les contre-amiraux de Basse durent prendre place dessus, avec les flottes avec lesquelles ils étaient venus.

Le drapeau impérialiste se remit à flotter sur Koloss.

édité le 27.12.2016, 0:39

Tylah / Sherilyn / Jayden, 26 déc. 2016, 23h56

Kern

Sur une planète des provinces seldares

La plateforme était vide. De la grande salle où se tenaient les différents conseils, chaque chaise demeurait vacante. L'éclairage éteint, l'éclat des deux lunes voisines enveloppait la pièce d'une douce lueur bleutée. Au fond, derrière la table d'ébène ancien, un homme seul se tenait face à la gigantesque vitre, contemplant l'éternité de l'univers.

Le jeune officier fut un instant coupé net dans son élan face à la scène, puis se remit à courir à grands cris :

  • Monseigneur ! Monseigneur ! Une missive urgente ! Les impérialistes contre-attaquent ! Basse et Draganthyr nous pressent de joindre nos forces aux leurs !

D'abord statique, l'homme semblait sourd aux imprécations du lieutenant. Celui-ci reprit son souffle, s'appuyant sur une des nombreuses chaises en pin. En levant les yeux, son interlocuteur était retourné, le fixant dans l'obscurité. L'officier se remit immédiatement au garde-à-vous.

  • Nos forces resteront là où elles se trouvent.
  • Mais... Monseigneur..
  • Vous êtes jeune, Kal. Je sens la hâte en vous, la fougue, la frénésie. La guerre vous procure une adrénaline plaisante, vous transporte, insouciant, vers des rêves de gloire. Vous manquez terriblement d'expérience, et de sagesse.

Un instant outré par ces remarques à son encontre, Kal lutta pour dissimuler un visage renfrogné.

  • La chancelière nous a ordonné de défendre ce secteur. L'ennemi impérialiste n'a que trop souvent contourné les lignes de front pour attaquer nos arrières. Notre mission, lieutenant, est d'empêcher que cela se reproduise.

Le mensonge était venu si facilement. Invoquer la volonté de la chancelière mettait souvent un terme aux débats stériles. Pas cette fois.

  • les électeurs Draganthyr et Basse...
  • S'en sortiront très bien. Ce sont des guerriers remarquables, entourés d'officiers de valeur. Ils sauront maintenir le front loin d'ici.
  • Que dois-je répondre, monseigneur ?
  • Que nous resterons ici, à Nitteria, et assurerons la protection des lignes de ravitaillement, ainsi que des routes commerciales dans notre secteur.
  • Bien, monseigneur.

L'officier quitta la salle, jetant discrètement un regard plein de rancoeur en passant la porte. Une fois seul, Kern se retourna, les yeux rivés sur les deux lunes aux éclats bleutés. Serrant dans son poing une pièce de tissu d'or, il sentit une larme couler le long de sa joue.

  • Pardonne-moi Raven, mais je ne peux pas.

Kern, 27 déc. 2016, 13h49

Jj22

Je me rappel que dans un lointain passé sur cette galaxie je fus le même homme mais je l'ai vécu autrement comment dire qu'à l'époque j'étais un autre homme. J'avais vu la destruction du culte mais à l'époque je ne comprenais pas leur implication. Mais un jour les dieux se sont montrés à moi et m'ont appelé à me convertir pour leurs causes alors je les ai rejoins et j'ai essayé de répendre leurs idées mais cependant ils m'ont refusé mon poste de grand dignitaire, ils ont du prendre comme affront le fait que je déserte mon poste pour le laisser à un autre mais cependant je l'ai fait prospérer et mon successeur aussi. Ces derniers segments où je suis redevenu grand dignitaire, notre religions s'est effondrée et les impérialistes ce sont emparés de nos territoires. Notre retraite est bien méritée et nous partons rejoindre nos dieux dans leur immense plaine. J'entend les cloches sonnées. Un coup, deux coup ... j'entend le début de cette existence. Les dieux me choisir la toute première fois et je fis une alliance avec la maison de Dhase mais celle ci fut détruite par mon successeur au profit d'une autre comprenant plus de personne mais je trouve qu'elle ne fut pas très bonne puisque nous avons commencé à chuter dans nos prières. Un à un nos disciple s'en allèrent même s'il y eu toujours les irréductibles. Je me lançai dans une aventure qui étais de conquérir la capitale de Lili la tigresse qui se cacher sur Lili3 une fois arriver je fus comme un poisson hors de l'eau ou au milieu d'un banc de requin. De toutes part affluer les défenseurs de cette terre et bientôt le chemin que j'avais construit fus détruit et je rentrai chez moi. Le terrible Rimak vint s'installer prés de chez nous mais je n'avais plus la force de le poursuivre alors il s'installa dans le secteur 7 et peu après je redevint le grand dignitaire. L'ancienne alliance qui fut détruite ne fus jamais remis à neuf mais j'ai tenté une autre approche, devenir neutre. Tout le monde me le reprocha mais je choisi cette option. Et peu à peu nous partîmes pour leur plaine

Jj22, 27 déc. 2016, 14h53

Falmala

Raven était debout dans son bureau de chancelière. Depuis qu'elle avait accepté le poste de chancelière elle avait rarement eu du temps a elle. Pourtant elle le savait lorsqu'elle avait accepté le poste. Elle lisait et relisait une missive que lui avait envoyé Kumites Praedial.

- C'est un fou .... c'est vraiment un fou. Comment va-t-il pouvoir les convaincre de le suivre ....

Elle attrapa une flasque sur son bureau et bu une longue gorgée d'un liquide qui lui brûla la gorge et la fit grimacer. Elle se mis a arpenter la salle de long en large tout en parlant toute seule. Ses bottes claquaient sur le sol et faisaient résonner un rythme nerveux entre les murs.

- Dois je lui faire confiance ? ..... les rumeurs disent qu'il est le descendant de Sikarep ce fourbe magouilleur. Je n'ai aucune confiance en lui....

Elle s'assit pour lui répondre. Une missive courte et rapide sur ses doutes et son manque total de confiance.

- Je n’ai aucune envie d'envoyer mes gars à une mort certaine juste pour les élucubrations d'un prête fou

Elle se leva a nouveau et parti devant la grande baie vitrée de son bureau. Elle pouvait voir de ce poste les spatioports ou ses vaisseaux de commerces allaient et venaient dans un doux ballet lent et organisé.

- Si tout pouvait être aussi simple

C'est à ce moment-là qu'il y eu du remue-ménage sur les quais ... de la "marchandise" non coopérative d'après ce qu'elle pouvait voir. Elle du sourire.

- Pas si facile que ça non plus visiblement

Un "ping" lui annonça une nouvelle missive, curieuse elle en regarda l'expéditeur. Le prêtre fou semblait être aux aguets, il lui avait déjà répondu.

Ayez confiance en moi, cette fois-ci les dieux m'en soient témoins, il faut que vous ayez confiance en moi.

Raven resta quelques longues minutes à observer l'écran de son holotransmetteur, silencieuse et immobile.

-Les autres visiblement lui font confiance, c'est notre seule chance de renverser la vapeur. Il va falloir essayer

Elle envoya finalement sa réponse.

Je ne sais pas comment vous allez faire pour y arriver, mais je vous suis. Essayons de changer la donne


Le lendemain les grands titre annonçaient que Jj22 le grand patriarche avait laisser sa place à Kumites Praedial.

- Il n’a pas traîné le bougre

Les hostilités allaient commencer quelques jours plus tard et tout le monde allait y participer. Du jamais vu .... Il avait réussi, mais restait à savoir quel en seraient les résultats. Raven transmis les ordres a toutes la faction. Il fallait préparer les flottes et former les derniers officiers et partir se mettre en place, en douceur afin d'être a portée dès que possible. La plupart des troupes étaient déjà au front, ils avaient assisté les Néo-Humanistes à se défendre contre les hordes impéralistes.

Raven observa effervescence de son annonce par la grande baie vitrée. Les impérialistes allaient avoir une surprise .... une sacré surprise .... et pas une de celle qui allait leur faire plaisir.

édité le 27.12.2016, 18:04

Falmala, 27 déc. 2016, 18h03

Kern

quelque part dans l'espace impérialiste

Le réseau électrique venait de lâcher. De nombreuses étincelles jaillissaient de parts et d'autres du câblage, au plafond du couloir, plongé désormais dans le noir total. Caleb ajusta sa visière et activa la vision nocturne. Son équipe suivait, derrière lui, l'arme au poing. D'un signe, il ordonna d'avancer hors du sas.

Silencieusement, le groupe se glissa à l'intérieur du vaisseau à la dérive. Les dégâts étaient lourds. L'équipage du griffon s'était bien défendu, leurs tirs ont failli être fatals à la méduse améliorée des commandos, mais le missile ionique avait eu raison de leur réacteur.

Premier croisement. Immédiatement, plusieurs tirs de laser tranchèrent les airs. Trois mécaniciens s'effondrent, sans avoir eu la moindre chance de riposter.

Caleb connaissait exactement sa cible ainsi que sa localisation. Sur le pont du griffon impérialiste, un des officiers de bord avait trop parlé lors de son dernier passage à l'Asylambar. Un nom qu'il aurait du garder pour lui est sorti de ses lèvres imbibées. Les commandos seldares se frayèrent un passage en balayant toute potentielle résistance. L'équipage du vaisseau savait sûrement qu'ils étaient là désormais, du fait des tirs, mais sans énergie aucun système de défense ne fonctionnait, il leur fallait affronter l'unité d'élite en face à face. La plupart préféraient se cacher.

Le pont avait été verrouillé manuellement, une porte blindée se dressait entre eux et leur cible. Classique. Derrière, les officiers avaient certainement dû ordonner aux soldats restants de préparer un feu nourri à l'entrée de commandos. Les malheureux n'avaient aucune chance.

Une charge perçante créa une brèche assez large dans la porte pour qu'on homme puisse s'y glisser. Mais avant cela, Caleb balança une grenade Flash à l'intérieur, puis se cache derrière les restes de la porte, évitant les tirs qui l'y attendaient effectivement. Un grand halo de lumière jaillit depuis la brèche, même le reste de l'équipe pourtant protégée de Caleb dut se couvrir les yeux, préparés à ce qui arrivait. Les impérialistes eux ne pouvaient l'être, et les hurlements de surprise le confirmèrent. Les accessoires de vision nocturne combinés à l'éclat lumineux avait littéralement rendus aveugles les personnes à l'intérieur, qui se tordaient de douleur sur le sol. Il suffisait d'entrer et de finir le travail.

Le dernier soldat impérialiste mort, Caleb localisa l'officier, qui se tenait le visage en gémissant. Il le récupéra avec un de ses hommes. Le reste des officiers présents furent achevés, et des charges furent placées sur le pont.

L'officier suppliait, se débattait sans opposer de réelle résistance. Il pleurait. Lui soutirer l'information ne serait pas trop difficile...

Plus tard, Caleb activa l'holotransmetteur de la méduse, tandis qu'au loin derrière les débris de ce qu'il restait du griffon dérivaient dans l'espace.

La connexion fut établie. Caleb fut bref

  • Monseigneur, elle est sur Koloss.
  • Parfait, répondit l'interlocuteur, qu'avez-vous appris ?
  • Elle s'est engagée dans la flotte impérialiste sous un faux nom, celui de Tyra Lexpiell, ce qui confirme l'information que nous avions déjà découverte dernièrement. Elle occupe le poste de major, à la tête d'un minotaure, le Lycampe. Je me suis renseigné sur le vaisseau, il a effectué récemment plusieurs missions de défense dans le système, et n'a pas été affecté aux différentes offensives des impérialistes. Elle ne devrait pas bouger de Koloss.
  • Très bien, je vais préparer la flotte et m'y rendre.

Caleb connaissait la véritable identité de Tyra. Il sentait dans la voix de son seigneur l'angoisse profonde qui le possédait. Un instant il fut tenté de ne rien dire, mais il devait faire son devoir.

  • Monseigneur, il y a autre chose.
  • Dites-moi.
  • Le vaisseau que nous avions arraisonné se rendait vers Koloss, en renfort.
  • En renfort ? Koloss a été reprise par les impérialistes, la bataille y est terminée depuis plusieurs segments.
  • En renfort pour la défendre face à la flotte de l'électeur Basse qui vient la reprendre.

Kern, 27 déc. 2016, 18h40

Pauline

Le doux carillon de la cabine du commandant sonnait avec insistance. Dans cette cabine spacieuse (luxe de bord) Un homme ronflait avec plaisir au fond de sa couchette de bord, rêvant à la lointaine époque où il jouait de douce note grave sur sa corde de "mi" de sa Guibson Sr3. Malheureusement, son fidèle intendant le célèbre "Pastorius" frappa avec insistance à la porte de sa cabine! et vociféra :

  • Commandant, vous êtes attendu immédiatement à la salle de renseignement !

Ce pauvre homme responsable de ce beau "3 mats", n'avait plus d'autre choix que de ce lever, s'habiller prestement et filer comme l’éclaire au "CCO"

Arrivé au "CCO" l'officier de garde, un vieux sergent major à la moustache aussi longue qu'un coutelas d'abordage, lui tendis la missive reçu quelques minutes plutôt.

Celle-ci annoncait la terrible nouvelle. Une perfidie impériale avait surprit au port 3 flottes d interventions. Flottes, dont les officiers supérieurs, par bêtise ou traitrise, n'avaient pas pris les précautions d'usages afin d'assurer leurs sécurités.

Que faire, L’assaut envisagé sur le secteur S17, haut lieu de l’ignominie impériale, était désormais vaine.

Le Capitaine de Vaisseaux BASSE rentra dans une colère noire, activa immédiatement ses canaux secrets lui permettant de rester en contacte avec des patriotes impériales luttant pour leur propre libération, afin de savoir comment une telle perfidie a pu avoir lieu et leur chronologie.

Après quelques heures d'attentes, durant lesquelles le capitaine s’éreinta à réorganiser le front afin de palier à cette triste défection, les canaux noirs (ancienne trace des cabinets noirs d'une autre époque) lui firent un retour affligeant de ce qui s'était passé sur Kolosse.

Une technique à base de désinformation, duperie, et faux semblant, tinter d'une pointe de désespoir, réussit à tromper les valeureuse flottes de la ligue. Malgré le combat acharné de deux brillants vice amiraux, la défaite de Kolosse rentrera dans les annales de la glorieuse marine Seldarine comme une défaite honteuse, que l'on citera en exemple de ce qu'il ne faut pas faire quand on est un officier générale d'état-major, à savoir :

  • envoyer des escadres avec la confiance de la supériorité, sans s'imaginer que l'ennemie ne puisse trouver une technique, une ruse nouvelle ;
  • envoyer la flotte avec se sentiment hautain de supériorité, de savoir ,
  • envoyer nos trois mats en oubliant les leçons de Sun TzU ou de Clausewitz,

Pour ces seules méfaits, l'officier d'état major responsable de cette opération, recevra la visite de Dame Garcette, que son châtiment soit exemplaire !

L'officier BASSE, après que "Pastorius" eu fini de lui appliquer les onguents, apaisant un peu la caresse de la garcette, n’eut plus d'autre choix que d'envoyer une missive de félicitation au Préfet "Dayron McKay" pour l'inventivité qu'elle a eu durant cette bataille, tel un "Duguay-Trouin" des temps aïeux . ps (oublier les fautes c est pas mon fort)

Pauline, 27 déc. 2016, 22h42

Drakehinst

Les paupières encore lourdes de sommeil après une nuit entière passée à superviser des opérations logistiques d’envergure, les membres endoloris par une veille prolongée malgré la tentation d’un repos mérité, c’est à peine s’il entendit la discrète notification émanant de son ordinateur de bord.

Un voyant rouge clignotait frénétiquement sur l’écran principal du poste de commandement, tel un messager affolé porteur d’une sinistre nouvelle.

- Hummm…

Le vidôme se redressa dans son fauteuil en se massant sa joue droite imprimée de la texture lisse du bureau, s’appuyant sur les accoudoirs molletonnés pour garder son équilibre.

- Enfin un investissement bien amorti… Et c’est le cas de le dire ! Se fit-il remarquer en tâtant le siège avec considération.

Encore une nuit passée dans ce fidèle fauteuil. Et malgré ce confort apparent, rien ne laissait présager d’une journée agréable… Délaissant désormais sa fatigue pour se concentrer sur le message qu’il avait reçu à l’instant, Drakehinst dirigea son attention sur le contenu évidemment catastrophique qu’il parcourait avec un détachement tout à fait inadéquat. Après une brève lecture des faits, il s’enfonça de nouveau dans son fauteuil, croisant ses mains sous son menton, pensif.

- Les imbéciles…

Les nouvelles étaient éloquentes. Éloquentes et sans équivoque. Les religieux Magothiques, guidés par leur Grand Dignitaire illuminé de toute la noirceur de son âme, venaient de déclarer une guerre totale aux Impérialistes. Non seulement ça, mais ils avaient rallié à une alliance historique toutes les autres factions soudainement prises un élan de courage…

Les rapports affluaient de partout : les services de renseignement distribuaient leurs informations à tout va, les politiciens préparaient leurs discours en vue de la déclaration de la loi martiale, mais surtout, la panique avait envahi les places boursières impérialistes. Et ça, le vidôme ne pouvait le supporter !

- Au moins ces traîtres de Magothiques subiront les conséquences de leur propre stupidité, pendant quelques temps du moins.

Le réseau commercial impérialiste était intimement lié à celui des adeptes de Magoth. Si l’un souffrait d’un embargo, l’autre était immédiatement impacté. Enclenchant alors tous les canaux sécurisés de l’effleurement d’un bouton holographique de son bracelet de communication :

- À tous les services financiers, industriels et logistiques, je veux votre rapport sur nos capacités de production, de transport et de financement dans la perspective d’une guerre d’usure dans deux heures. D’ici là préparez notre économie à une reconversion majeure de nos unités d’extraction et de production. Que tous nos moyens soient orientés vers un objectif exclusivement militaire.

Après avoir laissé le temps à ses interlocuteurs de prendre note de ses instructions, il reprit d’un ton égal :

- Et que trente flottes soient déployées au plus tôt dans son nos secteurs frontaliers. Nos recycleurs pourvoiront aux dépenses occasionnées.

Les réponses ne tardèrent pas à venir, chacun des responsables en charge confirmant la réception des ordres. Drakehinst se retourna alors vers les officiers de son état-major qui s’étaient rassemblés entre temps dans le centre des opérations et attendaient patiemment au garde à vous :

- Commandants, nous avons du travail ! Déclara-t-il avec entrain, un sourire machiavélique se dessinant sur son visage à la seule pensée des batailles à venir.

édité le 28.12.2016, 0:45

Drakehinst, 28 déc. 2016, 0h44

Répondre

Les réponses dans ce sujet ont été désactivées.