Forum Roleplay Dans les provinces de Kovahk

Dans les provinces de Kovahk

Anonyme

Zorria arriva péniblement dans cette petite pièce juste derrière la grande salle du sénat kovahkarh.

Elle attendit de longues secondes devant ce qui était pour elle à ce moment une des plus grandes préoccupation… Elle revenait d’un long voyage et n’avais eu que très peu de temps pour elle. L’objet occupant toutes ses pensées était un simple miroir au fond de la pièce, elle se dit :

  • Voilà longtemps que je n’ai pas eu le temps de me regarder dans un miroir, j’ai bien peur de voir la tête que j’aurai, ses voyages spatiaux me donnent toujours mauvaise mine…

Après une intension réflexion, Zorria se décida tout de même à se placer devant cet objet si ingrat envers elle. Elle avait peu dormi et était visiblement stressé, sa coiffure aux cheveux ondulés n’était pas présentable pour une représentante de Kovahk. D’un claquement de doigt, 4 jeunes femmes accoururent à elle.

  • Vous avez une heure, il faut redonner de la vigueur à ma coiffure et faire disparaitre ces vilains cernes.
  • Tout de suite Baronne.

Une fois terminé, la baronne fût rejointe par son chambellan galahad.

  • Bonjour Zorria, j’espère que tu as fait un bon voyage, tu es ravissante !
  • J’ai dû me refaire une beauté, les voyages interstellaires ne sont pas faits pour moi…
  • Le sénat est prêt pour votre discours, il doit être ferme face à aphéra.
  • Oui, ils nous ont déclaré la guerre, j’espère simplement que les guerriers ne seront pas trop dissipés ( Zorria rigola légèrement avec le regard amusé de galahad ).
  • Bonne chance baronne.

La Baronne lui adressa un soupir avant de rejoindre la grande salle du sénat.

Sur la scène centrale Zorria aperçu son très cher Azgar Kovahk qu’elle appelait « Pnownounet » depuis toujours, il ne s’en était d'ailleurs jamais plaint. Le conquérant était visiblement content des évènements, comme le trésorier Garion titillant son voisin Calimero… Le sénat ressemblait parfois à une grande garderie, la seule différence est qu’ils ont chacun le pouvoir de faire trembler la galaxie, rien de plus.

Zorria prit la parole :

-Kovahkarh, Comme vous le savez la situation inter-faction est assez mouvementée en ces temps troubles. Vous n’êtes pas sans savoir qu’aphéra nous a déclaré la guerre. Ce n’est que la finalité de toutes leurs actions durant ces derniers segments… Nous ne pouvons continuer ainsi, Aphéra nous menace chaque jour un peu plus, nous devons réagir pendant que nous sommes prêts… Le secteur 13 nous appartient, nous devons frapper une bonne fois pour toute cette république oppressante. Prospérité, pillages et conquêtes, Gloire à Kovahk !

Galahad prit à son tour la parole afin de parler des affaires concernant la faction, par un regard assassin, Zorria pria Azgar de la rejoindre afin d’effectuer sa partie du discours.

Elle lui murmura ensuite:

  • Encore une guerre… Je sais bien que tu excelle dans ce domaine, mais fais quand même attention à toi.

édité le 21.05.2016, 23:42

Anonyme bannis, 21 mai 2016, 23h41

Anonyme

Les segments ont passé, la galaxie a bien changée.

La paix commence doucement à se mettre en place, les différents conflits sont tombés suite aux défaites d'Aphéra-Synelle, de l'empire et de l'alliance Néo-kovaharh. Zorria a réussi son objectif, on est loin de la petite jeune femme prenant la tête de guerriers contre l'empire. Maintenant l'empire est Kovahk et sa dirigeante suprême n'est d'autre que la Baronne.

Une seule chose a pu échapper à la baronne, son conquérant et son attachement pour la chancelière. Il n'est jamais bon de voir son glaive chez quelqu'un d'autre (même si cette personne se dit votre amie) surtout lorsque cette autre personne n'a pas vraiment les mêmes idées. La baronne avait tout de même acceptée que son conquérant se rapproche de falmala (malgré sa trahison) suite aux nombreuses demandes de celui-ci.

Pour ce qui est de leur mariage, la baronne préférait ne pas s'y rendre, elle n'avait ni sa place (quoi que l'univers lui étant soumit...) ni l'envie. Sa plus grande préoccupation n'est pas le présent mais plutôt le futur se demandant constamment si kovahk lui survivra.

Pour l'instant la paix règne et kovahk domine.

Anonyme bannis, 3 juil. 2016, 14h01

Répondre

Se connecterou Créer un compte

Vous devez être connecté pour poster un message